Catégories

Ergonomie de la posture assise

La définition de l’ergonomie

  

Comment définissez-vous l’ergonomie ?

L’ergonomie est l’analyse du travail dans toutes ses composantes(organisationnelles, matérielles, psycho-sociales et sanitaires) afin de déceler et révéler toutes les failles, déficiences, lacunes et dysfonctionnements ainsi que les organisations palliatives qu’ils génèrent, mais aussi les valeurs gratifiantes et les stratégies bénéfiques. Ceci pour améliorer les conditions de travail sur les plans de la santé et de l’efficcité (ergonomie de correction) ou imaginer des concepts de travail adaptés au fonctionnement physique et mental des professionnels (ergonomie de conception), afin qu’ils puissent exercer leur métier avec bien être et sérénité pour être efficients et compétitifs.

 

En quoi l’ergonomie concerne-t-elle une entreprise ?

L’ergonomie est incontournable sur le développement de l’entreprise. Elle découvre les situations ayant un impact, d’une part sur les pénibilités, les contraintes, les risques, donc sur la santé des personnes; d’autre part sur les systèmes et les organisations, donc sur la productivité et l’efficacité.C’est aussi bien sur les matériels que les concepts, sur les atteintes physiques que sur celles ayant trait au mental…L’ergonomie aide l’entreprise à prendre les bonnes décisions.

 

Quelles sont les entreprises particulièrement concernées ?

La réponse à cette question est dans les deux premières: tous les domaines et toutes les organisations sont concernés.Il n’y a pas de secteur privilégié pour son application, puisque c’est l’étude du travail. Toutes les professions, toutes les entreprises, enfin toutes les situations de travail sont concernées par l’ergonomie.

 

Y a-t-il des certitudes juridiques en ce domaine ?

 Des normes existent, mais les normes ne sont pas des règlements. D’autre part, l’ergonomie étant un concept intellectuel, d’intelligence et de conviction, elle ne peut être limitée par un cadre juridique.

 

Dans la présentation des matériels vendus aux entreprises, le terme « ergonomie » est pratiquement toujours cité. Comment savoir s’il s’agit d’une réalité ?

Un matériel ne peut pas être ergonomique en soi, car tout dépend de la situation de travail. Seule une personne peut être en situation ergonomique ou pas. Toutefois, si les matériels possèdent des caractéristiques propres (possibilités de réglage, spécificités du produit adapté, etc.) assurant le bien-être de l’utilisateur, ils participent à une situation ergonomique.

 

Aux yeux des entreprises, les matériels dits « ergonomiques » sont plus chers que les autres. Selon les fournisseurs, c’est plus rationnel en coût. Peut-on savoir quelle est la réalité en ce domaine ?

Pour obtenir une situation ergonomique, un matériel doit être adaptable, cela impose donc des systèmes de réglages, des accessoires, des dispositions particulières, etc. Cela a bien sûr un coût. Mais l’utilisateur d’un mobilier favorisant son confort et son bien être sera plus créatif, plus apte à appréhender son travail, moins malade, moins absent…

 

Le principe de l’ergonomie, dans certaines entreprises, ne concerne que les collaborateurs victimes de problèmes de santé. Est-ce une analyse correcte ?

Si l’on constate que certaines personnes ont des problèmes de santé dus à leur poste, il s’agit d’un constat d’échec. Bien sûr, l’ergonomie peut intervenir pour « réparer », mais elle est avant-tout préventive. Elle doit donc être utilisée avant ce constat et plus globalement, pour éviter d’autres cas. Tout le monde est concerné. La finalité de l’ergonomie est le bien-être de tous, opérateurs, décideurs, etc.Il existe deux grandes lignes : l’ergonomie de conception et l’ergonomie de correction. Il vaut mieux concevoir pour tous plutôt que de corriger quand c’est souvent trop tard…

 

Y a-t-il différents types d’actions et d’applications de l’ergonomie selon les différents collaborateurs de l’entreprise : hommes ou femmes, jeunes et moins jeunes, avec ou sans problèmes de santé…?

L’ergonomie est une démarche bien structurée. Elle tient compte de tous les paramètres créant les situations, donc bien sûr l’âge, la santé, le sexe, etc.

 

Comment un responsable d’entreprise peut-il être informé de ses besoins réels et de ses obligations en matière d’ergonomie ?

Encore une fois, il n’y a pas d’obligation, mais les responsables doivent comprendre que l’analyse ergonomique, effectuée par un ergonome professionnel, leur permet de regarder leur entreprise dans les yeux et de prendre les décisions économiques et autres rentabilités à court et moyen terme. Il convient donc qu’ils se mettent en place avec des personnes compétentes en ce domaine.

 

Il est fréquent d’entendre dire que la France est en Europe l’un des pays les moins respectueux de l’ergonomie, notamment dans les entreprises. Est-ce une réalité, et si oui, pourquoi? Y a-t-il une réelle évolution dans ce domaine ?

Il est incontestable que les pays nordiques ont été en avance dans ce domaine. Il s’agit d’un état d’esprit et de leur conception des valeurs humaines, cela se ressent au travail mais aussi dans les styles de vie, différents des nôtres. Certaines entreprises françaises ne savent pas ce qu’est l’ergonomie, d’autres commencent à l’utiliser en constatant leur échec, surtout sur le plan de la santé… Enfin, les quelques entreprises (petites, moyennes et grandes) qui utilisent régulièrement les compétences d’un ergonome sont celles qui réussissent au mieux…


Mon devis  

Aucun produit

Total 0,00 €(HT)

En détail